Les 10 commandements du plongeur photographe

Faire de la photo en plongée sous marine nécessite de respecter certaines règles.

Pour réussir ses photos bien sur, mais aussi pour respecter la faune et la flore, ainsi que pour respecter l’ensemble des consignes de sécurité.

Découvrez 10 conseils de photographe sous marin professionnel.

1. La faune et la flore, tu respecteras

Tout bon photographe sous marin se doit de respecter le milieu et les sujets qu’il photographie.

D’une manière générale, déplacer des sujets ou les manipuler n’est pas recommandé.

« Si le sujet est mal placé, tans pis: ce sera pour une prochaine fois. »

Tout comme la poursuite ou le harcèlement, notamment avec les cétacés, est à proscrire.

Les meilleures photos que j’ai pu réaliser se sont produites quand les animaux sont d’eux mêmes venus à ma rencontre. Il faut aussi faire attention à l’empreinte qu’on laisse derrière soi.

En fait, on ne doit tout simplement pas laisser de trace. Attention donc où vous vous posez, au coup de palmes sur le corail, etc etc.

Une bonne photo sous marine est une photo prise dans le respect du sujet et de son environnement.

Photographe-sous-marin-conseils-photo-plongee-sous-marine-2

2. La sécurité, jamais tu ne négligeras

Aucune photo ne vaut la peine de se mettre en danger, ou pire, de mettre son binôme en danger.

La photographie sous-marine demande une grande attention et une parfaite gestion de la plongée et de soi.

Il faut donc être à l’aise sous l’eau avant d’envisager de faire de la photo en plongée.

« Quand on a l’œil dans le viseur, on a tendance à oublier tout le reste.

Or il est impératif de contrôler régulièrement son binôme et sa consommation. »

D’autant plus quand la profondeur augmente.

 

3. Ta stabilisation parfaite sera

La stabilisation est un point clef de la réussi d’une photo-sous marine.

Tout d’abord pour éviter de « casser du corail ».

Une bonne stabilisation est primordiale dans l’approche du sujet à photographier. Plus cette approche est faite en douceur, sans mouvement brusque, plus le sujet sera détendu et se laissera approcher.

« En macro, une bonne stabilisation vous permettra d’être plus précis sur la mise au point, surtout si vous utilisez une bague macro, ou la zone de netteté est fortement réduite. »

Pour finir, une bonne stabilisation diminuera considérablement votre consommation.

 

4. Ton appareil photo, sur le bout des doigts tu maîtriseras

Cela parait évident!

Pourtant je croise bon nombre de plongeurs photographe, n’étant plus débutants parfois, qui ne connaissent pas ou mal le fonctionnement de leur appareil photo sous marin.

« Bien maîtriser son appareil sur la terre ferme est fondamental avant d’envisager à l’utiliser en photo sous-marine. »

Ce n’est pas sous l’eau, tous les éléments extérieurs- le courant, le binôme, la gestion de l’autonomie, etc etc- vont vous compliquer la tâche. Rajoutez-y le caisson qui ne facilite pas forcement l’accès aux commandes et cela devient vite compliqué.

« Vous devez connaitre votre appareil sur le bout des doigts. »

Photographe-sous-marin-conseils-photo-plongee-sous-marine-2

5. Ton matériel, toujours tu entretiendras

Le bon entretien du matériel assure sa longévité et son parfait fonctionnement.

C’est d’autant plus vrai que nous prenons des risques à chaque fois que mettons nos appareils dans leurs caissons.

Quelques automatismes à avoir:

  • un bon graissage des joints
  • un rinçage systématique
  • un conditionnement à l’abri du soleil

Pensez également à vérifier que les connectiques soient bien branchées. Cela évitera de vous rendre compter que vos flashs ne fonctionnent pas et que vous avez noyé une prise flash arrivé au fond de la mer.

Vérifiez également, avant de plonger, que votre caisson est bien fermé !

Photographe-sous-marin-conseils-photo-plongee-sous-marine-5

6. L’exposition, au mieux tu règleras

L’exposition est la base de la photographie, sous marine ou non.

Cependant, bien exposer son cliché n’est pas évident sous la surface de l’eau.

D’autant plus en grand angle, où il faut allier lumière naturelle et lumière artificielle.

« Une bonne exposition, c’est 50 % du boulot de fait.

Vous devez porter une attention toute particulière à ce critère. »

Elle joue un rôle prépondérant sur le rendu des bleus de vos photos sous marine. Rendez-vous au chapitre « techniques photos« pour plus de renseignements techniques.

 

7. Tes flashs sous-marin, au mieux tu les positionneras

Bien positionner des flashs sous marins est un point clef d’une photo de plongée réussie.

Il faut un certain temps et un peu de pratique pour savoir les positionner suivant le type de rendu voulu.

Que ce soit en macro ou en grand angle, un mauvais positionnement vous gâchera à coup sûr un grand nombre de photo.

  • soit à causes des ombres portées
  • soit à cause des particules qui seront éclairées comme des spots sur toute votre photo
  • ou pire, à cause des deux en même temps.

Photographe-sous-marin-conseils-photo-plongee-sous-marine

 8. La composition, sous l’eau tu y réfléchiras

La composition d’une photo est un des autres points essentiels à la réussite d’un cliché.

Elle doit être bien équilibré:

  1. sans trop de zones négatives (vides),
  2. mais pas trop chargée non plus.

Elle doit se penser dès l’approche initiale du sujet.

En effet, l’angle d’approche que vous choisirez, en fonction de la topographie du terrain, du soleil, du placement du sujet, influera sur le rendu final de la photo.

 

9. Le format RAW, toujours tu utiliseras

Le format RAW est l’équivalent du négatif en photo argentique.

Contrairement au format jpeg qui est codé en 8 bit, le RAW est codé en 16 bit.

Il contient donc le double d’informations par rapport au jpeg (le jpeg est un format compressé tiré du RAW).

Ce format est celui que tout photographe doit utiliser. Il permet de plus grandes possibilités de post-traitement sans perte de qualité, notamment au niveau de la colorimétrie.

Ce qui est très important, notamment en photos sub.

Photographe-sous-marin-conseils-photo-plongee-sous-marine-6

10. La post production, jamais tu ne négligeras

La photo sous-marine ne s’arrête pas une fois remonté sur le bateau.

Une étape essentielle vous attend désormais: le choix et le traitement de vos images.

C’est à ce moment-là :

  • que vous corrigerez les défauts de colorimétrie
  • que vous ajusterez les tonalités
  • que vous affinerez les contrastes.

Bref, c’est lors de la post production que vous imprégnerez votre photo de votre « patte ». 

 

Pour conclure sur photo de plongée sous marine

Il est important de respecter ces 10 conseils avisés et de bon sens

Ils vous permettront de réussir tout ou partie de vos photos lors d’excursions sous marine.

Mais si vous êtes photographes vous le savez: la théorie est faite pour être mise en pratique. On ne réussit pas tout du premier coup.

il faut donc répéter encore et encore.

A ce moment là vous pourrez alors vous concentrer davantage sur l’aspect créatif de vos images, et leur faire prendre une toute autre dimension.