Apprendre et comprendre le focus en photo de plongée sous marine

Sous l’eau, la mise au point se fera quasiment toujours en mode automatique, ce qui ne veut pas dire que l’appareil fera tout le boulot.

Bien au contraire, plusieurs notions sont à prendre en compte pour obtenir une mise au point précise et rapide.

Pour éviter que vos photos sous marine soient monstrueuses en raison d’un « AF-Auto Focus » était dans les « choux », lisez les précisions ci-dessous.

Les différents modes AutoFocus (AF):

Votre reflex offre 3 options d ‘Auto Focus.

La Mise au Point en photo sous-marine-Mode_AF.jpg

  • One Shot / AF-S

il se fait en appuyant à mi-course sur le bouton de déclenchement. Il faudra refaire la mise au point après chaque déclenchement. C’est le mode de base qui convient bien avec des sujets lents voir immobile (nudibranche, murène etc).

La Mise au Point en photo sous-marine-AF_mode_Nikon.png

  • AI servo / AF-C

L’appareil détecte si le sujet bouge et fait le focus en fonction de ses mouvements. C’est donc le mode à choisir pour des sujets en mouvements (Anthias, requin,etc).

 

AI focus / AF-A

C’est un mixe des modes One shot et AI servo. Vous faites le point sur le sujet et l’appareil détecte si il est en mouvement.

 

Le bouton AF-On

Je voudrais porter une précision sur le bouton AF-ON de votre appareil.
La Mise au Point en photo sous-marine-AF-ON

Ce bouton mémorise la mise au point. 

Cela veut dire que le boitier ne fera pas la MAP quand vous presserez le bouton de déclenchement. En revanche, il fera une mesure d’exposition à la mi-course du curseur.

« C’est une astuce très utile quand vous êtes à l’affût d’un bâillement ou d’une attitude particulière. »

Le sujet doit rester dans la zone de netteté pendant l’intervalle du temps d’attente.

Les collimateurs

La Mise au Point en photo sous-marine-technique photo de plongée-Collimateur

Si vous avait un compact, le choix est très limité. La mise au point se fera au niveau du carré et elle sera relativement lente (surtout entre le déclenchement et la prise de vue.

C’est le gros point faible des appareils compact.

 

En revanche, vous trouverez une multitude d’options dans pour les appareils reflex.

Tout d’abord, il existe 4 types de collimateurs :

  • collimateur vertical : mise au point sur le plan vertical
  • collimateur horizontal : mise au point sur le plan horizontal 
  • collimateur en croix : mise au point sur les plans verticaux et horizontaux
  • collimateur en étoile : mise au point sur les plans verticaux, horizontaux et diagonales 

Collimateur_5Ds.jpgPlus le collimateur à de plan de focus, plus il sera rapide et performant en faible luminosité.

Ce qui est très avantageux en photo sous-marine. Par défaut, je reste toujours sur le collimateur central.

 

 

 

Comment choisir le collimateur le plus adapté par rapport au type de photo voulu? 

En macro photographie, vous devrez utiliser un seul collimateur.

En effet, l’endroit de la mise au point doit être précis. Suivant la composition voulue, il faudra souvent sélectionner un collimateur autre que le central. 

En photo d’ambiance, plus de choix possible.

Soit on garde un seul collimateur, soit on opte pour un groupe de collimateurs.

Personnellement, je garde toujours un collimateur que je déplace suivant l’endroit de la mise au point souhaitée par rapport à la composition voulue.

« Bien souvent nous n’avons pas le temps de sélectionner le collimateur idéal. Il faut alors faire la mise au point à l’endroit souhaité et modifier le cadrage par la suite. « 

Pour les photos avec les cétacés et en apnée j’opte pour tous les collimateurs.

En effet, dans ces moments, la mise au point doit être rapide.

Il faut donc optimiser la rapidité et la mise au point.

Sélectionner tous les collimateurs peut s’avérer dangereux, car on ne connait pas vraiment l’endroit où l’appareil va faire la netteté.

Il y a donc de fortes chances que l’objectif fasse la mise au point sur le reflet à la surface et non sur l’animal lui même. C’est un compromis à faire.

Où faire la mise au point?

La notion de profondeur de champs est intimement liée à la mise au point. C’est encore plus vrai en macro photographie,car l’endroit de la mise au point déterminera la réalisation de votre photo.

Pour les portraits, la MAP se fait généralement sur l’œil du sujet. En effet, si il y a une zone qui doit être bien nette, ce sont les yeux

« L’émotion se transmet par le regard! »

La notion d’hyperfocale:

A connaitre quand on veut la plus grande profondeur de champ possible.

Par rapport à l’endroit où vous faites la mise au point, la zone de netteté sera répartie suivant cette proportion:

  • 1/3 devant
  • 2/3 derrière

Sans rentrer dan des calculs savants, l’hyperfocale revient à définir le point net le plus proche quand la mise au point est sur l’infini.

Une fois ce point trouvé, c’est l’endroit où il faut faire la mise au point.

Vous gagnerez ainsi le 1/3 de la distance net devant l’endroit de la mise au point.

 

Pour conclure sur la mise au point

Vous l’aurez compris, la mise au point détermine un ensemble de facteurs qui vous permettront d’obtenir les compositions souhaitées.

Pour la maîtriser, il convient de connaître quelques règles de base qui deviendront rapidement de véritables automatismes, ce qui vous permettra de réfléchir à vos créations avant même de les avoir prises, et surtout d’obtenir un résultat au plus près de vos idées.